BonoAujourd’hui, je suis allée enregistrer les commentaire de notre documentaire Les Pintades à Londres (Diffusé prochainement sur Canal Plus). On m’avait promis un studio « state of the art ». Alors, c’est plutôt « State of the art préhistorique ». Moquette rapée, ambiance seventies. J’aurais vu débouler Coco, alias Irene Cara dans Fame et ça ne m’aurait qu’à moitié surprise. Après moults retards et problèmes techniques dont je vous épargnerai les détails, on m’annonce que je ne vais pas pouvoir enregistrer dans le joli studio insonorisé, mais que je devrai enregistrer dans la salle des consoles avec le trafic de Park Avenue en bruit de fond. Ben, le directeur technique me regarde droit dans les yeux, d’un de ces regards new-yorkais qui ne souffrent pas la remise en question, et me dit « This is the way Bono does it » (c’est comme ca qu’il fait, Bono). Alors, voila, je me sens l’âme d’une rock star. Si je garde mes lunettes de soleil la prochaine fois que vous me croisez, ne vous formalisez pas, c’est juste que « This is the way Bono does it ! ».