parapluies_bouquetsHier, alors que je m'apprêtais à dévaler les escaliers de la station de métro Hôtel de Ville, me voilà, comme souvent dans Paris, prise d'un sentiment de gêne et de culpabilité à la vue d'une femme sans âge en train de faire la manche à l'entrée de la bouche. Au moment où je lui tends 1 euro, quelle n'est pas ma stupéfaction de l'entendre me demander: "Dans quelle boutique avez-vous acheté votre parapluie ?"  Une conversation shopping avec une SDF, c'est bien la dernière chose à laquelle je m'attendais.
Il faut dire que je n'ai jamais été autant abordée dans la rue que depuis que je me promène avec ce parapluie au bras ! Fermé, il fait encore plus d'effet que lorsqu'il est ouvert (comme sur la photo) car on a l'impression que c'est un bouquet de fleurs. Des femmes m'ont carrément poursuivie pour avoir l'adresse de la boutique. Allez, je suis bonne pintade, je vous la donne ici.
Pour la petite histoire, la propriétaire des lieux a offert ces parapluies à corolles de roses à ses belles-sœurs anglaises et il paraît que la Princesse Anne a flashé sur eux dans une garden party. Normal pour une Rose anglaise. Mais comme quoi, Posh girls ou SDF, toutes des pintades...