read_my_pins_madeleine_albright_book_240a_093009Vous êtes des pintades. Ne vous offusquez pas. Sous notre plume, c’est un compliment. On n’a pas dit dindes et encore moins bécasses. Pintade: nom féminin. Désigne une femme indépendante qui accepte sa part de futilité. 

Tous les jours, les femmes qu’on juge les plus sérieuses se paient en douce une tranche de pintade attitude. Tenez, Sonia Sotomayor, la récemment nommée juge à la cour suprême des Etats-Unis, surprise en train d’acheter un soutien-gorge push-up. Parce qu’on peut passer sa vie à débattre du droit à l’avortement (on ne devrait d’ailleurs jamais plus en parler, c’est acquis, un point c’est tout), ça n’empêche pas un passage par la case décolleté pigeonnant.


Ou encore Madeleine Albright, l’ancienne secrétaire d’état de Bill Clinton, ayant traîné ses jupes dans tous les cercles diplomatiques du monde. Pas pintade ? Détrompez-vous. Sa collection de broches qui est actuellement exposée au Musée des Arts et du Design de New York nous révèle qu’elle a sans doute inventé la diplomatie joaillière, elle a même une broche en forme de missile, qu’elle arborait lors des négos de désarmement avec la Russie.

Et oui, le monde est un peu plus sûr grâce à un de ses pin’s en toc et faux diamants (elle possède aussi une belle sélection de vrais diam’s et de rubis). Merci Madeleine ! Même Hillary Clinton et ses tailleurs pantalon jaune canari bleu roi ou vert émeraude a gagné ses galons plumeux.

Dans l’univers des pintades, rien de tel que de s’échanger ses bons plans. Conseils de filles, tuyaux de pintades, trucs de filles… Nous sommes sûres que Madeleine Albright nous confierait bien volontiers dans quel bazar elle a acheté sa broche reptile, après que la presse irakienne l’ait rebaptisée « le pire des serpents ». ContentBroker

Porter une broche pour faire avancer la paix, ou encore comme en Iran, se mettre du rouge à lèvres comme acte de résistance, être une pintade, c’est élever la futilité au rang de mérite, au même titre que la patience, le courage ou la tolérance. Non, la superficialité n’est pas un vice, chez les Pintades, c’est la plus grande des vertus.