Mais c’est pour une bonne cause. Saviez-vous que le savon peut sauver des vies ? C'est la mission que s’est donné Derreck Kayongo, un réfugié ougandais arrivé aux Etats-Unis il y a une vingtaine d'années. Le quotidien sud-africain Mail & Guardian raconte l’histoire édifiante de Derreck, qui a récemment entrepris de collecter tous les savons usagés des hôtels ! Lorsqu'il a découvert que les hôtels jettent les savonnettes une fois le séjour de leurs clients terminé, effaré de voir le gâchis dont une société consumériste occidentale est capable, Kayongo s'est mis en tête de récupérer les savons usagés auprès des hôtels d’Atlanta et de sa région. Depuis le mois de juin, il a collecté 1400 kilos de savon auprès du seul l’hôtel Ritz-Carlton d’Atlanta, et un total de 4500 kilos. Les savons sont fondus, stérilisés puis de nouveau moulés en forme de savonnettes.

Si vous pensez que se laver n’est pas du luxe, repassez par la case Ouganda. Pour les populations pauvres du pays, le savon savons_de_marseilleest justement un produit de luxe. L’article du Mail & Guardian relève que 15 % des décès infantiles sont causés par des diarrhées transmises par manque d’hygiène. Le simple fait de se laver les mains réduirait ce chiffre de moitié. Et sur cette pente savonneuse, l’initiative de Kayongo devrait permettre d’envoyer plusieurs tonnes de savon en Afrique.

Encore un de ces projets qui crie à l’évidence. Il faudra tout de même collecter 13.000 dollars pour acheminer les savons jusqu’en Afrique. Le prix à payer pour faire avancer l’hygiène. Mais le gâchis saponifié est en voie d’extinction puisque Derreck Kayongo compte bientôt recycler les savons de tous les hôtels des États-Unis. De quoi balayer nos scrupules la prochaine fois qu'on entamera une nouvelle savonnette...

logo_grazia_fr